Production
GMI Rotosolution

Article extrait du site L'Usine Nouvelle - rubrique Plasturgie // Entretien avec Thomas Oury, directeur EMEA de DuPont Performance Polymers

L’Usine Nouvelle - Vous êtes à la tête de DuPont Performance Polymers EMEA depuis janvier 2015. comment se porte le marché des matières plastiques techniques ?

Thomas Oury – Avec une croissance deux à trois fois supérieure à la celle du PIB européen, le marché des polymères techniques n’a jamais été aussi dynamique. De nombreux secteurs s’y intéressent. Dans l’automobile, où l’on remplace de plus en plus le métal par des composites et le caoutchouc par des élastomères thermoplastiques. Dans l’électricité et l’électronique, où les fabricants veulent des plastiques sans halogène ou aux propriétés ignifuges. Dans l’industrie agroalimentaire, également, où il faut répondre à des exigences plus strictes pour éliminer progressivement toutes les substances indésirables. Sans compter tous les secteurs dans lesquels apparaissent des réglementations environnementales faisant la chasse aux plastiques dits “de commodités”. Aujourd’hui, toutes nos gammes de produits disposent de versions spéciales pour ces marchés réglementés.

Quelles conséquences sur votre organisation ?
Nous avons lancé de grandes vagues d’investissement. En capacité de production, d’abord, avec notamment l’extension de notre usine de Zytel, un nylon résistant aux hautes températures. Nous investissons également en recherche et en support technique, car une des particularités de ce marché est que le développement des polymères techniques se fait impérativement en collaboration avec le client. Mais surtout, pour que les industriels aient confiance dans les matériaux de substitution, il nous a fallu faire ce que nous appelons de l’ingénierie prédictive, à savoir simuler la performance de la future pièce en polymère avant qu’elle ne soit fabriquée. Cette activité est pilotée depuis notre siège de Genève. Nous y réalisons des simulations de procédés et de produits finis et du prototypage rapide, entre autres.


Et demain ? Quel avenir pour ces matériaux issus du pétrole ?
DuPont s’est réorganisé ces dernières années autour de trois piliers d’activité : l’agriculture et la nutrition, les biotechnologies et les matériaux avancés. De fait, nous travaillons à la fois sur les polymères techniques et sur les matériaux bio-sourcés qui seront amenés un jour à les remplacer, et nous maîtrisons toute la chaîne. Nous avons d’ailleurs lancé récemment la construction aux Etats-Unisde la plus grosse usine au monde de fabrication d’éthanol sur base cellulosique. Car nous estimons que, si les sucres seront le pétrole de demain, il ne faut pas que les débouchés industriels deviennent des concurrents de la filière de consommation.

Propos recueillis par Frédéric Parisot

Source : http://www.usinenouvelle.com/article/le-marche-des-polymeres-techniques-n-a-jamais-ete-aussi-dynamique-selon-thomas-oury-directeur-emea-de-dupont-performance-polymers.N346018
Date : 24 août 2015
Auteur : Frédéric Parisot


 

La Fédération de la Plasturgie et des Composites présente un plan d’actions pour aider les entreprises industrielles à se positionner sur le sujet de l’impression 3D. Représentant l’industrie la plus concernée par l’impression 3D, La Fédération propose une vision stratégique sur les opportunités et menaces apportées par cette technologie.

La Fédération a organisé le 16 avril dernier une journée de sensibilisation, le 3D Day, qui a réuni une centaine d’industriels et a permis de valider les besoins et la démarche.

Après le 3D Day, la Fédération a réuni un comité stratégique réunissant des experts d’horizons très complémentaires de la fabrication additive. Réuni pour la première fois le 7 juillet, le comité stratégique a élaboré une vision partagée et a proposé des actions pilotes pour l’industrie.

Téléchargez le plan d'action en cliquant ici.

Source : http://www.laplasturgie.fr/economie/les-actualites-economie/
Date : 27 juillet 2015
Auteur : non précisé






Elipso (France), IK (Allemagne), BPF et PAFA (Royaume-Uni) réclament, dans un appel commun, des informations fiables sur les délais de livraison et de tonnage prévus, alors que les producteurs de polymères ont déclaré 40 cas de force majeure entre début mars et juin, en raison de problèmes techniques, de maintenance, voire de difficultés à s’approvisionner en éthylène (un monomère nécessaire à la fabrication de polymères).

HAUSSE DES PRIX

Cette situation a pour conséquence une pénurie de matière entraînant une forte hausse des prix. De plus, les producteurs de polymères semblent se tourner vers les marchés de la zone dollar et paraissent incapables d’exploiter le potentiel industriel de leurs installations. Une situation en partie due au manque d’investissements à long terme, selon Elipso. Du coup, les prix du PP (polypropylène)et du PE (polyéthylène) ont augmenté de plus de 25% depuis le début de l’année, s’alarment les organisations professionnelles.

Elles réagissent et soutiennent la création d'une "Alliance pour les polymères en Europe", qui informera sur les tendances de l'utilisation des polymères, aidera les utilisateurs de plastique à accéder à un approvisionnement fiable, et initiera des actions pour suspendre les droits de douanes des matières premières en Europe. Sans doute devront-elles pousser les fabricants d'emballages à augmenter la part de matériaux recyclés dans les produits plastiques et réexaminer le modèle économique de la filière de collecte et de recyclage.

Source : http://www.usinenouvelle.com/article/penurie-de-polymeres-plastiques-pour-les-fabricants-d-emballages.N341119 
Date de parution : 10 juillet 2015
Auteur : Didier Ragu

Voici le très bon documentaire, "Plastiques, quand nos déchets valent de l’or", qui a été diffusé du 6 au 22 juin 2015 sur la chaîne TV Public Sénat.
Durée : 52 minutes
Réalisation : Karima Mourjane

Le Groupe Maillard Industrie s'est engagé depuis plusieurs années dans une logique de recyclage. Tous nos produits sont 100% recyclables.
Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

"Chaque années, 300 millions de tonnes de plastiques sont produites dans le monde, dont 25 millions en Europe. Mais aujourd'hui, seuls 20% sont recyclés. Alors que faire des milliards de mètres cubes de plastiques restants, qui s'amoncèlent inexorablement dans des décharges aux quatre coins du monde ? Venir à bout de ces déchets polluants est devenu un enjeu majeur de notre société moderne. Mais au lieu de les enfouir, de nombreux spécialistes cherchent au contraire à les valoriser. Alors que le pétrole pourrait bientôt venir à manquer, la valeur du plastique grimpe en flèche. Un documentaire réalisée par Karima Mourjane. Une production AB."

 

 

 

Les difficultés que rencontrent certains industriels dans leurs approvisionnements de matières premières continuent. « La pénurie de matières premières que connait la plasturgie prend une ampleur sans précédent. Nous sommes très inquiets pour les plasturgistes français ! » alerte Florence POIVEY, Présidente de la Fédération de la Plasturgie et des Composites, qui s’inquiète de cette situation qui dure. 

Une crise qui touche toute l’Europe !

Cette crise concerne désormais toute l’Europe, ainsi que l’ont souligné par voie de presse les fédérations allemandes et britanniques, ainsi que EuPC, Confédération européenne de la Plasturgie, qui représente l’ensemble des transformateurs européens. Concrètement, certaines entreprises arrêtent leurs lignes de production, et ne peuvent plus livrer leurs clients. Des répercussions commencent à se faire sentir dans les secteurs d’activité avals utilisateurs de ces produits. A cette situation de pénurie s’ajoute une augmentation des prix pouvant atteindre jusqu’ 60% sur les deux derniers mois. « Nous nous retrouvons face à des niveaux de prix identiques à ceux d’avril 2014, alors que le prix du pétrole a été divisé par deux depuis cette date. »ajoute Jean MARTIN, Délégué Général de la Fédération.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur le lien ci-dessous.

Source : http://www.laplasturgie.fr/plasturgie-la-penurie-de-matieres-premieres-prend-une-ampleur-alarmante/
Date de parution : 14 avril 2015
Auteur : pas renseigné

Mentions légales RecrutementRéalisation Amenothès Conception